Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Histoire d'anacardiers

Vendredi 18 J+4 : Histoire d'anacardiers...
Petit retour sur la visite des fermes de SPESS à Sagbadaï. Taïrou nous a emmenés visiter le terrain que nous avons réservé pour y installer une plantation d'anacardiers, des arbres bien adaptés au climat tropical et qui produisent la noix de cajou, avec un rendement intéressant. Cette option présente également l'avantage de permettre la culture "intermédiaire" entre les arbres, en attendant leur maturité des fruits.
5 hectares ont été identifiés, dont 2 ont été "préparés" par les villageois pour y planter 200 arbres. En attendant la production de noix (4 à 5 ans), le terrain peut être utilisé pour y faire pousser maïs ou haricots : une première production de 700 kg d'haricots permet de confirmer la pertinence économique du projet, tout en procurant du travail rémunéré au villageois. A suivre...

anacardiersharicots secs

 

Les arbres pour l'huile

En ce qui concerne les cultures notre dernier projet pour diversifier nos orientations sont les palmiers et les arbres à acajou pour la récolte de l'huile.C'est un investissement qui va courir sur trois ans. La culture de ces arbres s'étendra sur 6000 mètres carrés chaque. Il y aura 50 arbres de chaque essence et la récolte d'huile se fera dans 3 ans. Cette plantation se fera pendant la période des pluies au mois d'août.

Les arbres fruitieres

Comme nous vous l'avons dit nous avons nettoyé le lit du ruisseau afin qu'il coule tout le long de la ferme, cela nous a donné aussi des alluvions fertiles que nous avons mis sur les berges. Là nous avons planté des bananes ainsi que des ananas qui éviteront l'érosion. Autour des bâtiments se répartissent environ 100 arbres: manguiers, orangers, citronniers et noix de coco. Sur les 2 photos du bas vous pouvez voir Antoine et moi-même nous livrant à une petite compétition, nous avons planté un arbre chacun et allons voir celui qui prospère le mieux!

Ananasbanana_2arbre_antoine

 

Les volailles

En ce qui concerne les animaux nous avons décidé d'axer nos efforts sur les volailles. Avoir les porcs et les cultures maraîchères n'est pas compatible. Les volailles sont également plus faciles à gérer avec un rendement intéressant. Antoine et Moïse ont refait entièrement à neuf la clôture et le grillage, et Moïse a refait le ciment des trois bâtiments. Nous avons également refait à neuf la toiture en paille des bâtiments. Jusqu'à présent les volailles et les poussins sont en liberté ce qui implique bien sûr une certaine perte. Ce ne sera désormais plus le cas.

volaille_3Volaille_2Volaillevolaille_4

 

L'avenir de la ferme

Avant de rentrer plus en détails dans les différents axes de notre ferme nous vous donnons un aspect général de nos projets dans les années à venir. En ce qui concerne les cultures traditionnelles, mais, mil, et riz 6000 mètres carrés vont être consacrés à cet effet. Les cultures maraîchères s'étendront elles sur 2000 mètres carrés, une surface qui s'explique par l'excellente qualité de la terre ainsi que la proximité de la rivière. 2000 mètres carrés sont réservés aux arbres fruitiers. La culture des palmiers va s'étendre sur 6000 mètres carrés et les arbres à acajou auront aussi la même surface. Nous allons mettre fin dans les mois à venir à l'élevage des porcs et nous consacrer à la volaille qui est d'un meilleur rapport. Voilà donc les grandes lignes que nous nous proposons de détailler dans les semaines à venir avec aussi des articles plus spécifiques sur la vie à Sagbadei.

FermePommes_de_TerreCourgetteBananasAnanastomates

 

 

La récolte

La vie à la ferme connaît actuellement une grande effervescence. En effet la récolte du mais et des haricots vient de s'achever avec l'aide de dix villageois. Elle s'annonce très prometteuse. Les cultures maraîchères se poursuivent et nous cernons de mieux en mieux celles qui s'adaptent au sol avec succès avec entre autre les tomates, choux, carottes, piments... Le départ de Jean début décembre approche, comme nous l'avons déjà dit le démarrage de la culture de la pomme de terre sera l'enjeu principal de son séjour avec bien sûr le suivi et l'amélioration de ce qui est déjà mis en place.

Nous tenons aussi à adresser un très grand merci au docteur vétérinaire Hervé Jaunet d'Alcyon France pour sa très généreuse donation de médicaments pour nos bêtes.

Polycarpe_avec_pimentsDSC01921

 

 

 

 

 

 

Bilan de notre ferme

Nous sommes heureux de vous faire faire plus ample connaissance avec notre ferme. Nous avons un terrain de 30000 mètres carrés dont 20000 est cultivé en culture traditionnelle (mais, manioc, mil, ignames, haricots, riz et piments). 800 mètres carrés sont en culture maraîchère et nous réservons 8000 mètres carrés pour la culture de la pomme de terre qui nous l'espérons sera un succès.

ReposMais

 

 

 

 

 

Revenons sur les arbres fruitiers. Voici le détail: 58 manguiers, 20 citronniers, 10 pamplemoussiers, 20 orangers, 20 bananiers, 20 ananas, 5 acajoutiers, 10 cocotiers, 5 eucalyptus, 10 palmiers, 10 avocadiers, 5 jacquiers. Quand aux animaux nous en comptons une soixantaine. Alors comme vous pouvez le constater et grâce à vous nous commençons à devenir une ferme d'importance!

Cochons_1Plantation_1

 

 

 

 

 

Le quotidien à la ferme

Voici un peu du quotidien à Sagbadei. Sur la première photo les deux villageois construisent un toit destiné à protéger les volailles, puis à côté vous pouvez voir un autre villageois qui avec l'unique outil dont ils disposent trace les sillons, la pénibilité de ce travail est tellement évidente que tout commentaire serait superflu! Nous avons en projet l'apport d'outils plus adaptés qui pourront les soulager.

Le_quotidien__la_fermeTrac_les_sillions

 

 

 

 

 

Des femmes à l'aide d'un bâton plantent les graines de mais une à une. Ce long travail nous permet d'embaucher des villageois ce qui est appréciable dans leur quotidien si incertain. A côté voici les deux seuls outils dont ils disposent: un coupe-coupe pour défricher ainsi que l'espèce de pioche dont nous avons précédemment parlé.

Plantation_maisDefrichage

 

 

 

 

 

Progrès à la ferme

Nous avons reçu de bonnes nouvelles de notre ferme que nous nous empressons de partager avec vous. Le mais, le mil, le riz ainsi que les piments poussent très bien.

MaisRiz

 

 

 

 

 

Les porcs prospèrent et vont donc apporter les protéines animales qui font si cruellement défaut là-bas. Les pluies sont revenues ce qui est un soulagement et nos plantations d'arbres fruitiers sont un succès ce qui fait que nous allons en planter d'autres, car ils ne demandent pas beaucoup d'entretien.

PimentCochons

 

 

 

 

 

Agrandissement du terrain

Notre ferme progresse! Grâce à un achat d'une parcelle de terrrain à côté de la ferme nous avons pu étendre nos cultures d'arbres fruitiers. Cette extension va contribuer à donner un nouvel essor à cet aspect de nos cultures. Témoin ces bornes que Lévy et John vous montrent avec fierté.

John_avec_borneLevi_avec_borne

 

 

 

 

 

 

 

Nous soutenir

  • Je deviens membre de l'association
  • Je verse mon adhésion pour l'année
  • Je reçois une carte de membre
  • Je reçois un reçu fiscal

 Vous pouvez faire un don :

  • par carte de crédit ou par un compte Paypal :
Suggestion de dons :
Individuel: 25€
Groupe, famille, école: 50€
Membre bienfaiteur: 100€
Autre montant
  • par chèque à l'ordre de SPESS, à envoyer à:

SPESS
c/o Nigel Page-Jones
62 Rue du Port
29250 St Pol de Leon

Nos objectifs ferme

L’expérience acquise après les premières années d’exploitation de notre ferme de Sagbadaï nous permettent de confirmer les cinq orientations à privilégier :
        - Elevage de volailles et production d’oeufs
        - Les arbres fruitiers
        - Les arbres à huiles (palmiers)
        - les cultures traditionnelles
        - Les cultures légumières
La prochaine priorité est d’organiser le fonctionnement de la ferme en autonomie complète, permettant ainsi de générer des revenus suffisants pour assurer le salaire des 3 permanents qui vivent sur la ferme, par la vente d’une partie de la production (l’autre partie étant réservée à la consommation humane et à la nourriture pour l’élevage).

S.P.E.S.S.

S.P.E.S.S.

Notre association à but non lucratif et à vocation humanitaire, créée en 2008 dans le Finistère, a pour objet de soutenir les populations défavorisées et démunies, plus particulièrement au Togo.
Contribuer au lancement et au développement d'une ferme d’élevage et de cultures traditionnelles dans le petit village de Sagbadaï, situé à 300 kilomètres au nord de la capitale Lomé dans la province de Sokodé, a été un premier moment fort pour l’Association et a permis d’installer une relation de confiance et de respect mutuel avec les villageois, en même temps qu’améliorer les ressources en protéines et en produits frais.
La construction en 2012 d’un bâtiment scolaire en dur (pour les classes primaires) a permis de renforcer les liens et de rappeler l’importance de l’éducation pour le développement. Nous nous donnons comme objectif en 2014 de consolider les bâtiments du collège afin de permettre à plus de jeunes de poursuivre leurs études, à l’issue du cycle primaire.
La santé est une priorité, et il est impératif d’améliorer à court terme la très faible infrastructure locale existante (dispensaire) afin de permettre un accès aux soins pour les plus démunis.