Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Visite Jean

Voici quelques photos de la visite de Jean

Jean_plantationPlantation_maisDispensaire_SagbadeiFemme_de_Moise_et_enfantTravail_dans_le_champJean_au_repos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez tout d'abord voir Jean préparer la terre pour les cultures maraîchères, puis sur la photo à droite c'est une équipe de villageois qui là se livre au binage pour les cultures traditionnelles.

La photo suivante de gauche vous donne une idée de l'état de délabrement du dispensaire où la pénurie des médicaments les plus élémentaires est grande. Jean s'y est rendu pour voir concrètement dans quelle mesure nous pourrions leur venir en aide.

A côté vous faites connaissance avec la femme de Moïse qui vient d'accoucher de son deuxième enfant. Puis ce sont les villageois qui à nouveau se livre au défrichage du terrain pour les cultures traditionnelles.

Et enfin le repas et un temps de repos bien mérité!

Jean s'est rendu également au collège qui survit et qui a vraiment besion d'aide. En effet le bâtiment est très précaire et s'éboule durant la saison des pluies et de plus ce sont les villageois qui dans la mesure de leurs très modestes moyens contribuent au niveau financier, là encore nous avons un domaine qui nécessite notre aide pour qu'il puisse continuer à exister et permettre à plus d'enfants de poursuivre leur scolarité.

 

L'equipe sur la ferme

Voici quelques photos de l'equipe à la ferme. Il y a Antoine, embauché il y a trois mois, Paul et John qui fabriquent les briques et aussi qui se reposent. Il y a aussi Polycarpe. Nous avons aussi une personne qui vient deux fois par semaine pour nous conseiller.

Les_briquesAntoine_Paul_et_JohnLes_briques_2Polycarpe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Culture traditionnel

Nous allons continuer à faire la culture traditionnelle mais dans des moindres proportions. Nous avons mis à côté 6500 mètres carrés au lieu de 10000. Le terrain n'est pas très bon et il faut fournir beaucoup d'efforts pour un rendement très moyen. Mais cela anime un peu le village car nous embauchons une équipe de 10 personnes pendant plusieurs jours pour la semence et plus tard une autre équipe pour la récolte. Nous allons cultiver du mais, mils, riz et haricot. Nous ne pouvons utiliser qu'une fois chaque année le terrain par conséquent pendant 9 mois il n'y a pas d'activités possibles car le sol est tellement pauvre.

 

La récolte suite

Secher_le_mais

recolte_de_mais

 

 

 

 

 

Voici John aidé d'une dizaine de villageois qui récolte les épis de mais, tout se fait bien sûr à la main. Le mais est ensuite séché avant d'être égréné à la main. Une partie sera ensuite transformé en pate pour la consommation domestique et le reste sera pour les bêtes.

Haricots1Haricot

 

 

 

 

 

Nous avons ici la récolte de haricots qui comme le mais sera d'abord séchée puis égrénée à la main.

Les_enfantsegrenes

 

 

 

 

 

Les enfants accompagnent toujours leurs parents en dehors de l'école et aident dans la mesure de leurs petits moyens. Là l'égrenage du mais bat son plein!

 

Activités à la ferme

En ce mois de juilet s'annoncent à notre ferme à Sagbadei les grandes plantations. En effet il s'agit de semer sur environ un hectare du maïs et du mil. C'est la saison des pluies ce qui explique donc cela. Pour ce faire nous embauchons une quinzaine de personnes, ce qui permet d'impliquer les villageois dans notre ferme et qui leur assure aussi en plus du salaire un repas conséquent préparé par les bons soins de Poly, repas auquel vient toujours s'ajouter des enfants des alentours! Cela donne aussi au village un aspect testif qui est toujours apprécié, un peu dans la tradition de nos moissons d'antan!

Quelques nouvelles de nos plantations

Grâce à quelques photos de Polycarpe que nous venons de recevoir, nous pouvons vous faire partager l'évolution de nos plantations. Vous pouvez voir le mais qui à déjà bien poussé, la récolte aura lieu dans quelques semaines, ainsi que le riz.

RizMais

 

 

 

 

 

Nous soutenir

  • Je deviens membre de l'association
  • Je verse mon adhésion pour l'année
  • Je reçois une carte de membre
  • Je reçois un reçu fiscal

 Vous pouvez faire un don :

  • par carte de crédit ou par un compte Paypal :
Suggestion de dons :
Individuel: 25€
Groupe, famille, école: 50€
Membre bienfaiteur: 100€
Autre montant
  • par chèque à l'ordre de SPESS, à envoyer à:

SPESS
c/o Nigel Page-Jones
62 Rue du Port
29250 St Pol de Leon

Nos objectifs ferme

L’expérience acquise après les premières années d’exploitation de notre ferme de Sagbadaï nous permettent de confirmer les cinq orientations à privilégier :
        - Elevage de volailles et production d’oeufs
        - Les arbres fruitiers
        - Les arbres à huiles (palmiers)
        - les cultures traditionnelles
        - Les cultures légumières
La prochaine priorité est d’organiser le fonctionnement de la ferme en autonomie complète, permettant ainsi de générer des revenus suffisants pour assurer le salaire des 3 permanents qui vivent sur la ferme, par la vente d’une partie de la production (l’autre partie étant réservée à la consommation humane et à la nourriture pour l’élevage).

S.P.E.S.S.

S.P.E.S.S.

Notre association à but non lucratif et à vocation humanitaire, créée en 2008 dans le Finistère, a pour objet de soutenir les populations défavorisées et démunies, plus particulièrement au Togo.
Contribuer au lancement et au développement d'une ferme d’élevage et de cultures traditionnelles dans le petit village de Sagbadaï, situé à 300 kilomètres au nord de la capitale Lomé dans la province de Sokodé, a été un premier moment fort pour l’Association et a permis d’installer une relation de confiance et de respect mutuel avec les villageois, en même temps qu’améliorer les ressources en protéines et en produits frais.
La construction en 2012 d’un bâtiment scolaire en dur (pour les classes primaires) a permis de renforcer les liens et de rappeler l’importance de l’éducation pour le développement. Nous nous donnons comme objectif en 2014 de consolider les bâtiments du collège afin de permettre à plus de jeunes de poursuivre leurs études, à l’issue du cycle primaire.
La santé est une priorité, et il est impératif d’améliorer à court terme la très faible infrastructure locale existante (dispensaire) afin de permettre un accès aux soins pour les plus démunis.