Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Nous avons constaté une large exposition aux produits toxiques contenus dans les piles électriques, au village de Sagbadaï, ce qui représente un réel désastre sanitaire et environnemental. Avec nos petits moyens, nous avons expliqué aux villageois le danger qu'ils courent, nous avons proposé et mis en place des solutions matérielles, et nous assisterons désormais le développement de réponses durables adaptées.

DSC04078Explcation piles

Au cours de notre première visite à l'école primaire, nous avons constaté la présence au milieu de la cour d'un tas de piles électriques fracassées. Les instituteurs nous ont expliqué quelques jours plus tard que ces piles étaient utilisés par les élèves pour noircir les tableaux d'école, à l'aide du charbon noir qu'ils en extraient !

Max expliqueSolution piles

Ce charbon contenu à l'intérieur des piles est connu pour être très toxique ; il contient notamment des métaux lourds (Mercure, Cadmium, Plomb, Nickel), que le corps humain ne sait pas éliminer. Les métaux lourds entraînent de graves pathologies à long terme : troubles rénaux, cécité, dysfonctionnements moteurs importants, malformations fœtales, atteintes neurologiques, troubles de la reproduction, allergies, cancers, et bien d'autres.

Du travailResultat

A l'école, il y a 18 tableaux de classe, qui doivent être noircis deux fois par an de cette manière. A raison de plus d'une centaine de piles par tableau, cela représente plusieurs milliers de piles brisées par an !  Et ce phénomène est commun dans toutes les écoles (de la maternelle au lycée) du Togo, et sans doute même d'Afrique noire.

Ce problème n'est en fait que la partie émergée de l'iceberg. Ce charbon toxique est aussi utilisé pour noircir les semences agricoles pour éviter que les oiseaux ne les picorent. Surtout, en l'absence d'électrification du village, les habitants utilisent énormément de piles, et celles-ci sont généralement jetées au sol après usage, en l'absence de poubelles adaptées. Une seule pile contamine 50 mètres cubes de terre et 1000 mètres cubes d'eau pendant 50 ans. Et ainsi, par l'eau de boisson et la nourriture, toute la population...

Impossible de rester inactifs face à ce désastre sanitaire et environnemental. Lors de notre séjour, nous avons effectué les actions suivantes :

-        Appel aux dons en urgence auprès de nos amis afin de disposer d'un fond d'intervention immédiat.

-        Nettoyage des tableaux de l'école et réalisation de nouveaux tableaux durables en ardoisine.

-        Interventions devant les élèves de l'école primaire et du collège afin de leur expliquer le danger auquel ils s'exposent, et de les sensibiliser à l'ampleur du problème.

-        Etablissement d'un programme de sensibilisation de la population, par la création d'un comité de villageois volontaires et appuyé par des affiches didactiques.

-        Mise en place d'un système rudimentaire de collecte des piles usagées, qui évoluera rapidement je l'espère. Un centre de stockage en dur sera bientôt construit au village.

Nous avons donc tenté de commencer à faire changer les mentalités, en faisant prendre conscience à la population des risques qu'elle court et qu'elle fait courir aux générations à venir. Les premiers retours sont très positifs.

La suite du projet va consister à rendre systématique la collecte des piles usagées, à la rendre facile d'accès pour cette population rurale et disséminée, puis à  l'étendre à plus grande échelle, en cherchant les appuis des pouvoirs publics locaux que nous espérons convaincre de l'importance de cette action.

Nous soutenir

  • Je deviens membre de l'association
  • Je verse mon adhésion pour l'année
  • Je reçois une carte de membre
  • Je reçois un reçu fiscal

 Vous pouvez faire un don :

  • par carte de crédit ou par un compte Paypal :
Suggestion de dons :
Individuel: 25€
Groupe, famille, école: 50€
Membre bienfaiteur: 100€
Autre montant
  • par chèque à l'ordre de SPESS, à envoyer à:

SPESS
c/o Nigel Page-Jones
62 Rue du Port
29250 St Pol de Leon

Les liens interessants

Cliquez sur le llien

Education au Togo

Quelques vidéos de nos missions au Togo

S.P.E.S.S.

S.P.E.S.S.

Notre association à but non lucratif et à vocation humanitaire, créée en 2008 dans le Finistère, a pour objet de soutenir les populations défavorisées et démunies, plus particulièrement au Togo.
Contribuer au lancement et au développement d'une ferme d’élevage et de cultures traditionnelles dans le petit village de Sagbadaï, situé à 300 kilomètres au nord de la capitale Lomé dans la province de Sokodé, a été un premier moment fort pour l’Association et a permis d’installer une relation de confiance et de respect mutuel avec les villageois, en même temps qu’améliorer les ressources en protéines et en produits frais.
La construction en 2012 d’un bâtiment scolaire en dur (pour les classes primaires) a permis de renforcer les liens et de rappeler l’importance de l’éducation pour le développement. Nous nous donnons comme objectif en 2014 de consolider les bâtiments du collège afin de permettre à plus de jeunes de poursuivre leurs études, à l’issue du cycle primaire.
La santé est une priorité, et il est impératif d’améliorer à court terme la très faible infrastructure locale existante (dispensaire) afin de permettre un accès aux soins pour les plus démunis.